Actions passées 2015 : Annoncé à l’assemblée générale et nouvellement créé en avril 2015, le groupe de travail « espaces verts » aura, en raison de son objet, un cadre qui pourra déborder le périmètre de nos quartiers et sera, de ce fait, amené à dialoguer avec d’autres associations et organismes concernés par le sujet. Nos quartiers sont de type résidentiel avec une forte présence de jardins et de végétation urbaine. Les riverains sont très concernés par les mesures de protection contre les parasites et prédateurs, en particulier des pins (chenille processionnaire) et des palmiers (charançon rouge, papillon palmivore, chrysomèle…).  .Une demande d’intervention urgente des autorités compétentes pour combattre ces fléaux a déjà été exprimée et doit être renforcée. . diverses demandes ont déjà été formulées à plusieurs reprises auprès du service communal concerné pour l’élagage des arbres (pins du bd. de la Corne d’Or, chêne de l’Allée Saint Estève entre autres), ainsi que pour l’entretien des haies (hauteur et volume) qui bordent les trottoirs (notamment dans l’av. du Soleil d’Or et dans l’av. saint Estève). Deux réunions du nouveau groupe de travail « espaces verts » du CDACOSE ont été organisées en 2015. Beaucoup de questions ont été posées au responsable des Espaces verts de la Mairie : 1. les chenilles processionnaires : l’épandage a été supprimé par la Préfecture en 2013 au prétexte que les survols aériens ne sont plus autorisés. 2. Les charençons rouges :  les palmiers malades sur les espaces publics sont rabattus ; sur les espaces privés, un courrier est adressé aux propriétaires avec obligation de traiter les sujets malades; les drones représentent un investissement trop lourd pour la mairie. 3. le problème des frelons asiatiques reste posé. 4. Moustiques-tigre : il est indispensable d’effectuer des opérations d’information et de prévention avant l’été. Il est à signaler que le service « espaces verts » de la Mairie de Vence informe sur l’utilité des pièges à l’acide lactique. Le meilleur repère pour les moustiques-tigre sont les plantations de bambou. 5. Parking du col : la question a été posée concernant l’abattage ou non des pins du parking. Un budget de 180.000 € a été voté en conseil municipal pour 2016. Le VDACOSE manque d’informations sur la décision éventuellement prise à ce sujet. Espaces Verts Création HL pour le CDACOSE